24/10/2017

Témoignage : Audrey, volontaire SCI à Potenza - Italie



Bonjour ! Je m’appelle Audrey, je suis française et je suis diplômée d’une licence d’anglais, effectuée à l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Avant de partir comme volontaire en service civique, j’étais en Erasmus en Espagne pour ma dernière année de licence. 

J’ai trouvé ma mission de service civique sur le site internet du service civique. Je cherchais principalement des missions de volontariat en Italie et en Angleterre. 

Ce qui m’a plu dans cette mission c’est l’aspect culturel. En effet l’association dans laquelle je travaille, World Net, promeut les échanges de jeunes mais aussi des festivals de chant choral et de musique folklorique un peu partout en Europe. 

J’ai été aussi évidemment séduite par le fait que la mission se déroulait en Italie, puisque j’avais très envie de partir vivre plusieurs mois dans ce pays. 

J’ai donc pris contact, via le site du service civique, avec l’association Une Terre Culturelle qui proposait la mission en partenariat avec World Net. J’ai envoyé mon CV et lettre de motivation, puis j’ai fait un entretien Skype avec la coordinatrice d’UTC et Pierpaolo le président de l’association World Net. J’ai été acceptée ! 

En ce qui concerne mon voyage, j’ai pris l’avion de Nice jusqu’à Naples, puis de Naples j’ai pris le train pour arriver jusqu’à Potenza, la ville où se trouve les bureaux de l’association et où je travaille. A noter que les frais de voyage sont à votre charge dans le cadre d’un service civique à l’étranger. 

Honnêtement je n’appréhendais pas grand-chose avant de partir car ce n’était pas l’inconnu pour moi. J’avais déjà des ami(e)s italien(ne)s, il faut dire qu’à Nice ce n’est pas difficile de rencontrer des italiens, j’étais déjà aussi partie en Italie plusieurs fois auparavant mais toujours pour de courtes périodes. La culture italienne et la culture française sont très proches. Je me sens bien ici, j’admire la mentalité des gens, leur générosité est naturelle ! Les italiens n’hésiteront pas à vous rendre service et le feront avec plaisir. Surtout, ils ne se prennent pas la tête, peut-être parfois à tort... Mais c’est ce qui fait tout le charme ! 

Concernant mes missions à l’association, je traduis des documents, des brochures de promotion, des articles, je cherche et je contacte de futurs partenaires. Je serai certainement amenée à écrire un projet d’échange culturel entre jeunes italiens et jeunes français.

Audrey